Association des locataires de Sherbrooke

Voici quelques liens utiles

Le FRAPRU


Front d'action populaire en réaménagement urbain

Le Front d'action populaire en réaménagement urbain intervient depuis 1978 pour la défense et l'amélioration des conditions de logement et de vie de la population à faible revenu. Il est formé de plus de quatre-vingts organismes nationaux, régionaux et locaux actifs dans toutes les régions du Québec. Avec ses groupes membres, le FRAPRU lutte pour le développement du logement social. http://www.frapru.qc.ca/

L'Association des locataires de Sherbrooke est membre du FRAPRU


 


La TROVEPE


Table ronde des organismes volontaires d'Ă©ducation populaire en Estrie

LA TROVEPE est un organisme sans but lucratif et souverain, existant depuis 1980. Elle rassemble des groupes d'Ă©ducation populaire autonome de l'Estrie.
La TROVEPE favorise et oeuvre Ă  instaurer au QuĂ©bec une sociĂ©tĂ© humaine, c'est-Ă -dire juste et Ă©galitaire (non-sexiste, non-raciste, etc.), et ce, dans l'intĂ©rĂȘt de l'ensemble de la population. Elle revendique la dĂ©mocratisation de la sociĂ©tĂ© actuelle, et ce, Ă  tous les niveaux afin que les organisations populaires, syndicats, coopĂ©ratives, etc. exercent plus de pouvoir. 
http://www.aide-internet.org/~trovepe/

L'Association des locataires de Sherbrooke est membre de la TROVEPE


Solidarité Populaire Estrie


SolidaritĂ© est un organisme Ă  but non lucratif de dĂ©fense collective des droits. SPE a Ă©tĂ© mis sur pied en 1986 afin de promouvoir et dĂ©fendre les intĂ©rĂȘts Ă©conomiques, sociaux et culturels de la population de l’Estrie, en regroupant des organisations syndicales, populaires et communautaires, fĂ©ministes, environnementalistes, religieuses, Ă©tudiantes et de solidaritĂ© internationale de la rĂ©gion de l’Estrie, et ce, toujours dans le but d’obtenir une plus grande justice sociale.  http://www.spestrie.org/

L'Association des locataires de Sherbrooke est membre de la SPE

 

Coalition opposée à la tarification et à la privatisation des services publics
Dans ce contexte, des organisations communautaires, syndicales, Ă©tudiantes, fĂ©ministes et populaires ont dĂ©cidĂ© de jeter les bases de la Coalition opposĂ©e Ă  la tarification et Ă  la privatisation des services publics. Cette coalition revendique l’accĂšs Ă  des services publics universels et de qualitĂ©, l’un des moyens pour assurer la rĂ©alisation des droits humains et pour agir efficacement sur les causes de la pauvretĂ©. Afin d’y arriver, elle entend proposer des projets et des politiques qui permettront de renflouer, sur une base Ă©quitable, les coffres de l’État. Plus prĂ©cisĂ©ment, elle a deux objectifs immĂ©diats :

           Proposer un financement adĂ©quat des services publics et des programmes sociaux dans une perspective de lutte contre la privatisation et la marchandisation du bien commun. Ce financement passe notamment par une fiscalitĂ© plus progressive.

           S’opposer aux hausses de tarifs de l’électricitĂ© rĂ©sidentielle et des services publics, particuliĂšrement les services de santĂ© et les services sociaux, l’éducation, les garderies et les transports collectifs.  http://www.nonauxhausses.org/

Service facile et pro

Créer un site